Rinaldo

Acheter des billets
Janvier 1970
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

Argument

L'ouverture en fa majeur est à la française (lent-vif-lent), mais se conclut par un nouvel allegro. Le traitement du violon apporte à la composition un parfum italianisant.
Acte I

Le camp chrétien assiégeant Jérusalem.

Goffredo, chef de la croisade a promis la main de sa fille, Almirena, à Rinaldo s'il conquiert la ville. Argante le roi de Jérusalem a obtenu une trêve de trois jours. Il espère que son amante, Armida, reine de Damas, mais qui est aussi magicienne, mettra cette trêve à profit pour détourner Rinaldo de ses devoirs.

Rinaldo et Almirena échangent leurs vœux à l'abri d'un bocage, lorsque survient Armida. Par ses sortilèges, elle enlève Almirena et laisse Rinaldo désespéré. Goffredo et son frère Eustazio conseillent à Rinaldo de se faire aider par un magicien pour récupérer son amante.
Acte II

Sur le rivage, Rinaldo, Goffredo et Eustazio discutent sur les moyens d'atteindre et convaincre le magicien. Une femme invite Rinaldo à embarquer sur un vaisseau ancré à proximité en affirmant qu'elle le mènera auprès d'Almirena. Rinaldo obtempère malgré l'opposition de ses deux compagnons.

La scène suivante se passe dans le palais d'Armida. Argante qui est tombé amoureux d'Almirena lui déclare sa flamme. De son côté, Armida intercepte Rinaldo qui vient d'arriver et tente de l'envoûter en prenant l'apparence d'Almirena. C'est alors que survient Argante qui, leurré par l'apparence, réitère son amour à Almirena et lui promet de la délivrer d'Armida. Celle-ci furieuse reprend sa forme réelle et une violente querelle l'oppose à Argante.
 
Acte III

L'acte débute par une Sinfonia. Goffredo et Eustazio ont trouvé la grotte du magicien au pied de la montagne sur laquelle se trouve le palais d'Armida défendu par des monstres. Le magicien donne aux deux hommes des baguettes magiques pour lutter contre les maléfices.

Dans le palais, Rinaldo sauve Almirena des mains d'Armida qui s'apprêtait à la tuer. Les esprits viennent en aide à la reine de Damas menacée par Rinaldo et la font disparaître dans une faille de la montagne. Goffredo et Eustazio arrivent et par la grâce des baguettes magiques font disparaître le château. On voit, à la place, apparaître Jérusalem.

Argante et Armida se réconcilient et se préparent à affronter les armées chrétiennes. La bataille indécise sourit aux croisés dès que Rinaldo apparaît. Argante et Armida sont fait prisonniers; graciés, ils se convertiront au christianisme. Rinaldo épouse Almirena. Le chœur final glorifie la vertu.

Programme et distribution

Chef d'orchestre : Federico Maria Sardelli
Directeur, Sets & Costumes : Pier Luigi Pizzi

 
Rinaldo : Teresa Iervolino
Goffredo : Leonardo Cortellazzi
Almirena : Francesca Aspromonte
Armida : Ruth Iniesta
Argent : Andrea Patucelli
Magicien : William Corrò


L'orchestre et le chœur du Phoenix
Chef de chœur : Claudio Marino Moretti

 

Teatro La Fenice

La Fenice est un opéra construit à Venise au xviiie siècle dans le style néo-classique avec une salle proposant cinq étages superposés de loges finement décorées en rouge et or.

Il est, avec la Scala de Milan et le Teatro San Carlo de Naples, l'un des temples les plus prestigieux de l'opéraitalien. La Fenice a vu la création des plus beaux opéras de Verdi, Rossini, Bellini, Donizetti...

 

En 1773 ou 1774, le théâtre San Benedetto du quartier de San Marco de Venise brûle et la noblesse de la ville décide de faire construire une nouvelle salle par l'architecte Gian Antonio Selva. Elle est inaugurée le16 mai 1792 avec un opéra et un ballet « I giuochi di Agrigento » (Les jeux d'Agrigente) de Giovanni Paisiello.

 

Ce haut-lieu des cultures italiennes et européennes acquiert une grande renommée et présente des opéras, des pièces de théâtre, des ballets et des concerts de musique classique.

En 1832, le théâtre est détruit par les flammes et reconstruit à l'identique en 1836 par les architectes Giambattista et Tommaso Meduna et décoré par Tranquillo Orsi.

De 1820 à 1839, Francesco Bagnara y crée les décors des plus grands chefs d'œuvres de l'art lyrique italien (Lucia di Lammermoor, etc.) dont les esquisses sont conservées au Museo Correr.

Dès 1844, Giuseppe Verdi y crée Hernani suivi de Attila, Rigoletto, La Traviata et Simon Boccanegra.

 

Après guerre, La Fenice occupe une place prépondérante dans l'opéra italien et accueille les œuvres modernes de Stravinsky, Britten, Prokofiev...

 

En 1996, alors que le théâtre est l'une des références mondiales de l'art lyrique, il est à nouveau détruit, le 29 janvier, par un incendie criminel. La ville de Venise, aidée par l'État italien, par l’Unesco et par d'importantes donations du monde entier, font, pour la troisième fois, renaître le théâtre de ses cendres à l'identique — « com'era e dov'era » (comme il était et où il était) — de son luxe d'origine après 8 ans de travaux et 60 millions d'euros.

 

Il est inauguré le 12 novembre 2003 avec La Traviata de Giuseppe Verdi, mise en scène par Robert Carsen.

 

Transport

 

Vaporetto
de Tronchetto: ligne 2
vers le pont du Rialto, Saint-Marc et Lido

de la Piazzale Roma et de la gare Santa Lucia: ligne 1 ou la ligne 2
vers le pont du Rialto, Saint-Marc et Lido

arrête: prendre la ligne 1 du pont Rialto, St Angel, St Samuel ou Saint-Marc (Vallaresso);
ou prendre la ligne 2 du pont du Rialto ou Saint-Marc (Vallaresso)


Alilaguna service de transport public de l'aéroport Marco Polo - prendre la ligne orange du pont du Rialto ou de la ligne bleue de Saint-Marc (Vallaresso)


Parking: même si vous pouvez conduire à Venise, les voitures, les vélos et les cyclomoteurs ne sont pas autorisés dans la ville. Vous pouvez laisser votre véhicule dans un des garages de stationnement sur Tronchetto ou de Piazzale Roma:

 

Entrées

Opéra La Fenice possède deux entrées:
- La porte de la scène est pour le personnel du théâtre et seulement les artistes et est occupée par un portier;
- L'entrée principale


Ascenseurs

L'boîtes, galerie et le cercle de la famille peut être atteint par les ascenseurs

Accès

Le théâtre est conforme à toutes les dispositions légales en matière d'accessibilité des besoins spéciaux.

Événements associés